C-POLITIQUE SCIENTIFIQUE

Le CEREGMIA a à cœur de manifester localement sa participation aux thèmes de recherche prioritaires de notre établissement, tout en cherchant à optimiser visibilité et performances au niveau international. C'est ainsi que la politique de recherche du laboratoire s'organise:

  • sur la base d'un socle théorique solide,

  • sur des domaines faisant notre force et notre spécificité,

  • en connexion avec les grands projets et les grandes politiques locales, nationales et internationales.

 

Un socle théorique solide

 

Ce socle théorique s'appuie essentiellement sur les mathématiques: nos recherches touchent aussi bien au contrôle optimal, à l'optimisation, à la géométrie, aux graphes, à la recherche opérationnelle et à la classification.

Les travaux conduits dans ce cadre permettent en partie d'irriguer les autres grands thèmes de recherche du laboratoire, comme par exemple :

  • en sciences du vivant et santé, avec des travaux effectués sur le cycle de fixation de l'azote par la banane, en fouille de données médicales ou bien en Systems Biology, sur les grands cycles de régulation cellulaires intervenant dans les cellules souches et les cellules embryonnaires,

  • en dynamique des populations, avec des travaux effectués sur la modélisation des flux migratoires et de leurs trajectoires,

  • en logistique, avec des travaux sur l'optimisation des chaînes logistiques multi-acteurs, sur les forces et faiblesses des chaines logistiques des entreprises de nos régions,

  • en environnement, avec des travaux sur la modélisation des trajectoires cycloniques, sur la modélisation des catastrophes naturelles, leur impact économique, et sur la titrisation de certains aléas climatiques.

 

Des domaines faisant notre spécificité

 

Notre politique scientifique s'appuie sur les domaines de recherches qui font la force et la spécificité du laboratoire. Le maillage du CEREGMIA s'étend en effet sur une zone géographique internationale, économiquement et au plan environnemental plus fragile que beaucoup d'autres, lieu de nombreux enjeux de développement pour les territoires et les entreprises.

Parmi ces domaines de recherche, citons par exemple:

 

  • la gestion des ressources naturelles, des territoires et du milieu maritime dans les régions ultrapériphériques ; leurs positionnements vis-à-vis des enjeux locaux, nationaux et internationaux;

  • la question environnementale et la pollution, les marchés de quotas dans les économies peu diversifiées;

  • le tourisme;

  • l'entreprise Caribéenne: l'optimisation des chaînes logistiques dans l'enjeu caribéen, le développement des très petites entreprises.

 

Connexion avec les grands projets et les grandes politiques locales

 

La Martinique se positionne progressivement sur la voie de la création de structures de recherches fédératives, qui, tout en étant visibles sur le plan international, soient également orientées vers des thématiques touchant directement à son environnement local. Le Conseil Général de la Martinique s'est ainsi engagé, depuis fin 2007, sur la voie de la création d'un pôle de compétitivité dans les domaines de la biodiversité et des risques naturels et de santé publique en économie insulaire tropicale. Début 2008, les directeurs de deux pôles de compétitivité connexes de métropole on été invités à prendre part à une réunion de réflexion sur ce thème. Il s’agit du pôle à visibilité mondiale Mer PACA, et du pôle à visibilité nationale « gestion des risques et vulnérabilité des territoires », sis également en région PACA. Le CEREGMIA était invité à cette réunion. Plus récemment, le pôle risques PACA a invité le Conseil Général de la Martinique à une journée de réflexion sur les risques, en initiant en particulier une réflexion prospective sur l'économie des risques. Ce fût le CEREGMIA qui représenta le Conseil Général de la Martinique lors de cette journée, présence importante compte tenu des thèmes abordés.

 

Fort de son potentiel dans les sections CNU 2, 5, 6, 23, 24, 25, 26, 27, 63 et afin d'affirmer sa participation à ce projet d'envergure, le CEREGMIA a choisi de construire une partie de son projet scientifique autour de cette thématique du risque, en couvrant une échelle de risques significative, allant de ceux qui nous sont propres aux risques plus globaux, comme par :

 

  • les risques financiers, en particulier dans un univers de désastres rares, la titrisation du risque vent, le scoring dans l'univers du micro-crédit,

  • les risques naturels (cyclonique en particulier) et leurs interactions avec les facteurs économiques et sociaux,

  • les risques liés au développement des entreprises et de leurs chaînes logistiques dans notre environnement,

  • les risques sociaux et moraux, incluant les inégalités, la pauvreté et les trappes à sous-développement.

 

Equipes de recherche

 

Le CEREGMIA est structuré en cinq équipes de recherche :

 

- Equipe 1 : Outils fondamentaux

Cette équipe travaille sur quatre thématiques:

- Contrôle optimal

- Optimisation

- Analyse algébrique non linéaire et géométrie

- Classification et Recherche Opérationnelle

 

- Equipe 2 : Modélisation et santé

 Cette équipe a pour préoccupation la modélisation et la santé, soit d’un point de vue direct, soit d’un point de vue indirect. Indirectement les projets de recherche portent sur :

  • l’agro-écologie de systèmes multi-cultures,

  • l’étude de la croissance de la forêt amazonienne,

  • l’étude de la régénération du résinier bord de mer,

Directement, les projets concernent :

  • l’étude de la répartition des soins dentaires et de la démographie des dentistes en France,

  • l’analyse de flots de données médicales issues de patients d’un centre de réanimation,

  • la classification d’images bio-médicales,

  • l’étude de la géométrie de l’information de signaux cellulaires.

 

- Equipe 3 : Terre, mer, ressources et environnement

Cette équipe travaille sur quatre thématiques :

- Gestion des ressources des îles caribéennes, le contrôle des ressources ;

- Ressources territoriales et stratégies de développement

- Les îles comme micro-laboratoires d’études des ressources naturelles

Cette équipe couvre un champ de recherche essentiel pour l'Université des Antilles qui reste très peu occupé par les chercheurs extérieurs au CEREGMIA. Elle s'oriente vers des recherches variées sur le plan thématique et dans les études de cas choisies: cela démontre la richesse des potentialités. C'est un axe émergent avec de jeunes chercheurs, pour une partie d'entre eux en fin de doctorat.

 

- Equipe 4 : Dynamiques des sociétés et des entreprises

  • Dynamique des populations

  • Tourisme

  • Economie, politique et société: typologie des Etats caribéens

  • Nouvelles formes d'intégration régionale et développement

  • Optimisation des chaines logistiques multi-acteurs

  • Entreprises caribéennes

 

- Equipe 5 : Risques

  • Risques financiers

  • Risques naturels

  • Risques économiques

  • Risque et performance des chaînes logistiques multi-acteurs dans les Départements Français d’Amérique

  • Risques sociaux et moraux

 

Animation scientifique

 

Colloques et Workshops

Le CEREGMIA a organisé et hébergé 15 workshops et colloques internationaux durant le contrat 2008-2013. Ces colloques et workshops portent sur des thématiques de recherche divers et variés. Nous retenons ainsi :

  • L’expérimentation en économie ;

  • Fiscalité et réforme territoriale ;

  • L’étude de l’espace caribéen et latino-américain ;

  • L’aménagement du territoire ;

  • Les ressources climatiques.

 

Séminaires de jeudi

 

Institués depuis l’année 1994, « les séminaires du CEREGMIA » sont l’un des outils d’animation de la recherche le plus important du laboratoire. Consacrés à la présentation ainsi qu’à la discussion tant de travaux en gestation que de travaux avancés ou aboutis, les séminaires sont hebdomadaires et ouverts à tous les chercheurs : enseignants-chercheurs, chercheurs associés, doctorants, chercheurs invités etc. Depuis 2008-2009, ils ont lieu sur chacun des trois pôles d’implantation du CEREGMIA : Guadeloupe, Guyane, Martinique et sont animés chaque jeudi de 15h30 à 17h par les chercheurs de toutes les disciplines présentes au CEREGMIA. Les travaux présentés sont à la fois interdisciplinaires et disciplinaires.

Au total 118 séminaires ont été organisés de 2009 à 2013.

 

Rencontres interpoles

 

« Les Journées Inter-pôles du CEREGMIA » constituent un des outils privilégiés d’animation de la recherche au sein du CEREGMIA. Elles ont pour principal objectif de promouvoir et de concrétiser le développement des recherches interdisciplinaires et inter-polaires.

Crées au cours de l’année universitaire 2008 – 2009, les journées inter-pôles du CEREGMIA rassemblent, deux fois par an, sur un des trois pôles Guadeloupe, Guyane, Martinique, les enseignants-chercheurs et les chercheurs membres du CEREGMIA. Il s’agit de rencontres interdisciplinaires regroupant économistes, mathématiciens, gestionnaires, informaticiens et géographes. Durant deux jours, sont présentés et discutés deux types travaux : 1) des travaux de recherche interdisciplinaires et disciplinaires ; 2) des travaux de vulgarisation. Ces présentations sont complétées d’une troisième activité : les ateliers de recherche interdisciplinaires. Si les travaux de vulgarisation ont pour but principal de former les chercheurs à l’acquisition des méthodes, outils, démarches et concepts de recherche dans les disciplines autres que les leurs, les ateliers ont pour leur part pour objectif de permettre aux diverses spécialités disciplinaires de mettre en évidence les voies,  sujets et préoccupations communes en vue de nourrir les recherches interdisciplinaires. Au total se sont dix « Journées Inter-pôles du CEREGMIA » qui ont été organisés entre 2009 et 2013.

 

Doctoriales du CEREGMIA

 

Traditionnellement, les unités de recherche universitaires en France, et dans le monde, ont pour vocation de pratiquer la recherche fondamentale ou appliquée, d’« irriguer » ainsi l’enseignement supérieur et de former en leur sein les chercheurs. Le CEREGMIA participe pleinement à ce mouvement. Avec actuellement près de cinquante doctorants en formation, il a estimé qu’il fallait leur offrir l’occasion de mettre leurs travaux en valeur en présence de leur(s) directeur(s) de thèse et des autres membres du laboratoire, et de permettre les échanges sur les recherches en cours. C’est à cette ambition que répondent les Doctoriales du CEREGMIA sous la forme d’un séminaire spécialisé de deux jours une fois par année.

Cette initiative est également un temps fort pour l'unité de recherche. En rassemblant chaque année en séminaire les doctorants, leurs directeurs de thèse, les enseignants-chercheurs et les docteurs de l'unité, les Doctoriales du CEREGMIA ambitionnent également de renforcer encore plus la cohésion interne du laboratoires. Quatre Doctoriales du CEREGMIA ont été organisées durant le contrat : en 2010, 2011, 2012 et 2013.  Les deux premières sur le pôle universitaire de Schœlcher en Martinique, la troisième et la quatrième sur le pôle universitaire de Troubiran en Guyane. A cette occasion, se sont rencontrés, les 4 et 5 juillet 2013, 10 enseignants-chercheurs et 25 doctorants du CEREGMIA.

 

Documents de travail du CEREGMIA (working papers)

 

Pour une première publication des travaux de recherche menés au sein du laboratoire, ont été créés les Documents de Travail du CEREGMIA (DT). Leur objectif est de renforcer la lisibilité des activités de recherche du laboratoire et sont pris en considération par les organismes de tutelle.

Pour les enseignants-chercheurs du laboratoire, l'intérêt de soumettre leurs travaux à la série des DT est multiple. Tout d'abord cela permet de faire circuler une version officielle - et donc relativement protégée - de leurs travaux. Ensuite, les DT rendent compte de l’activité de recherche individuelle.

Pour le laboratoire, il s'agit d'un signal rendant compte de l'activité de recherche des enseignants-chercheurs contribuant ainsi à renforcer sa notoriété.

Les DT sont lus à l'extérieur, ce qui engage la réputation du laboratoire.

 

Newsletter du CEREGMIA

 

Depuis le premier trimestre 2009, le CEREGMIA publie, une fois par trimestre, une newsletter. Cette dernière revient sur l’activité du laboratoire, les manifestations passées et à venir, les changements et nouvelles orientations du laboratoire. Elle vise à informer l’ensemble de ceux qui côtoient le laboratoire, de façon directe ou indirecte.

Cette newsletter concerne les trois pôles sur lequel est implanté le CEREGMIA : Guadeloupe, Guyane, Martinique.

© 2017 par Comité Soutenons le  CEREGMIA et la RECHERCHE