« Ce qu’un pays a de meilleur, c’est sa recherche.

 

Ce qu’un pays a de meilleur, ce sont ses centres de recherche

et ses chercheurs.

 

Un pays s’autodétruit s’il laisse détruire ses centres de recherche

et ses chercheurs.

 

Projeter de détruire un centre de recherche c’est projeter

de détruire un pays ;

ceci est particulièrement vrai pour la 

Martinique, terre sujette à une fuite drastique de ses talents.

 

Or, depuis bientôt deux ans, à l’Université des Antilles, par acharnement et calomnie, une entreprise de démolition implacable cible le Centre d’Etudes et de Recherche en Economie, Gestion, Modélisation et Informatique Appliquée (CEREGMIA).

Le CEREGMIA est un laboratoire de notoriété mondiale. Il collabore avec de nombreuses universités en Europe, au Canada, en Afrique, aux USA, en Asie etc. C’est un laboratoire pluridisciplinaire dont la qualité des travaux en économie, informatique, mathématiques etc. est largement reconnue et a débouché sur des récompenses, des partenariats industriels.

580 publications ont été dénombrées au titre du dernier contrat quadriennal 2009-2013.

Au titre de la programmation 2007-2013, un projet du CEREGMIA, « Avancité 3D Caraïbes » a été sélectionné, au niveau national, parmi les 29 plus représentatifs, pour sa contribution aux priorités communautaires, sa capacité de transférabilité et de dissémination des résultats, par  la Délégation Interministérielle à l’Aménagement et à la Compétitivité des Territoires (DIACT), organisme dépendant du Premier Ministre.

Le CEREGMIA a été admis, en avril 2013, à CAP DIGITAL, un Pôle de compétitivité des industries, des services et contenus numériques, regroupant plus de 700 entreprises et plus de 50 organismes de recherche.

En 2013, un projet du CEREGMIA a remporté le Grand Prix du Numérique de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Centre de formation de très haut niveau (doctorat) et de recherche appliquée reconnu, le CEREGMIA est un lieu de rencontres scientifiques internationales de très haut niveau.

Le CEREGMIA est un outil de rayonnement  mondial pour la Martinique.

 

On ne peut  accepter que ce joyau de la recherche,

de la formation doctorale et du service à la communauté socioprofessionnelle

soit, par jalousie et calomnies, stigmatisé et réduit à un repaire de voleurs

 

Non ! Disons stop ! STOP à ce démantèlement !

 

 

 

C’est pourquoi, nous, Femmes et Hommes, jeunes et vieux, actifs, sans activité et retraités, de toutes catégories socioprofessionnelles, réunis au sein du COMITE SOUTENONS LE CEREGMIA ET LA RECHERCHE :

  • décidons de dresser la responsabilité en rempart contre la folie destructrice humaine ;
  • décidons de nous opposer par tous moyens à la destruction d’un outil précieux de la recherche en Martinique ;

décidons de soutenir le CEREGMIA et la recherche à l’Université par tous les moyens »

 

© 2017 par Comite Soutentons le  CEREGMIA et la RECHERCHE